Neptune #1 / Comex - De la mer à l’espace : la surveillance maritime par ballons stratosphériques

Europe

A l’origine de l’idée de lier mer et espace, on retrouve la COMEX (Compagnie Maritime d’Expertises), pionnière des technologies maritimes et des opérations offshores en Europe, et Zero 2 Infinity, une entreprise espagnole spécialiste de lancement de ballons stratosphériques pour des missions scientifiques ou industrielles. 

On interview aujourd’hui Peter Weiss, Directeur du département Espace chez COMEX, pour nous parler du projet Triton, financé par le projet européen NEPTUNE dont le Pôle Mer Méditerranée est partenaire.

Pouvez-vous nous présenter Triton ?

L’objectif du projet est d’effectuer de la surveillance maritime depuis des ballons stratosphériques. Ce système pourrait être utilisé – par exemple – pour surveiller une nappe de pétrole, un naufrage, un trafic maritime particulier ou encore faire du monitoring sur la vie marine.

Cette solution présente plusieurs avantages :

  • Plus souple d’utilisation qu’un satellite : cet outil permet un renouvellement de données à intervalles choisies car le ballon peut être lancé plusieurs fois dans la journée sur la même zone. Il est également moins coûteux qu’un satellite.
  • Plus de sécurité : la plupart des ballons sont lancés depuis la terre ce qui présente un certain nombre de contraintes et de risques. Lancer le ballon depuis la mer a l’avantage de pouvoir compenser la vitesse du vent avec celle du navire ce qui permet de s’affranchir de certaines contraintes météorologiques. Le risque pour la charge utile d’atterrir sur des zones habitées ou bien sur des infrastructures sensibles est également éliminé. Nous avons la possibilité de prévoir parfaitement la trajectoire du ballon pour sa redescente et grâce à la flottabilité de sa structure, il est facile de le récupérer en bateau.    

 

Pourquoi avoir candidaté à Neptune ?

En 2016, nous discutions avec le Pôle Mer Méditerranée de notre premier essai nommée C-Launch. Nous avions envie d’aller plus loin et le Pôle Mer Méditerranée nous a parlé de l’accélérateur européen NEPTUNE. Ce dispositif correspondait tout à fait à la thématique et au budget nécessaire pour poursuivre notre démarche. De plus, nous avions la possibilité de poursuivre notre coopération avec Zero 2 Infinity, puisque notre partenaire était situé sur une région éligible à NEPTUNE. Nous avons chacun pu bénéficier d’un voucher, c’est-à-dire d’une aide financière directe, pour la réalisation d’un démonstrateur commun.

 

Racontez – nous votre expérience sur le projet ?

Nous connaissions déjà notre partenaire et nous étions donc partants pour  nous lancer dans ce nouveau projet. Nous n’avons rencontré aucune difficulté lors de sa réalisation. Nous avons d’ailleurs effectué des essais en mer la semaine dernière en lançant 4 ballons au large de Marseille et tout s’est déroulé avec succès. Nous arrivons au terme du projet et nous sommes ravis de cette expérience.

 

 

Ce projet aura –t-il une suite ?

Au cours du projet Triton, nous avons eu une nouvelle idée : le crowdflying. Sur le même principe que le crowdfunding, nous avons créé l’idée d’un vol participatif. En effet, il est possible d’embarquer à bord d’un ballon lancé en mer plusieurs centaines de  kilos de charge utile. L’idée est donc de permettre à des clients d’embarquer sur un même vol différents objets (systèmes d’observation de la Terre, systèmes de communication, objets d’art…) afin de mener des tests, expériences ou opérations de communication et ainsi diminuer les coûts. Cette réduction des coûts rend ce type de missions accessibles également à des PME, universités de recherche etc…Nous avons d’ores et déjà présenté ce principe à l’Agence Spatiale Européenne (ESA) dans le cadre de la compétition « Ocean x Space ». Cette conférence avait pour objectif de fédérer les synergies entre le secteur maritime et l’espace. Invité par l’ESA, nous avons présenté ce projet devant environ 200 experts du spatial, du maritime et de l’observation de la Terre. Nous avons reçu le deuxième prix. Nous structurons actuellement toute une activité au sein de la COMEX sur cette thématique.  (Intégrer les photos de la remise des prix)

 

Crédit photo Tony Sephton, ESA)

 Flyer Crowdflying Comex

Nous tenons à remercier le Pôle Mer Méditerranée de nous accompagner depuis des années sur nos projets. Nous sommes en relation permanente pour monter des projets, trouver des guichets de financements et relayer nos communications …

 

Le projet TRITON sera finalisé à l’été 2018 mais le consortium est en train de monter une nouvelle campagne de lancements en mer dans le cadre du CrowdFlying. Il est actuellement à la recherche de participants.

 

 

Chiffres clés sur le projet

  • Coût total du projet : 116852 €
  • Contribution européenne : 100%
  • Durée du projet en mois : 10 Mois
  • Date de démarrage : Septembre 2017
  • Partenaires : COMEX (France) & Zero 2 Infinity SL (Espagne)
  • Date de clôture : Juillet 2018

 

Petit encart sur Neptune :

Le projet NEPTUNE – l’accélérateur de la croissance bleue, vise à créer de nouvelles chaînes de valeur industrielles, intersectorielles et transfrontalières, afin de favoriser le développement des industries de la Croissance Bleue. Grâce à la mise en œuvre d’un dispositif d’accompagnement et de financement directe des PME développant des solutions innovantes pour l’économie bleue, le projet NEPTUNE finance 41 projets innovants pour un montant de 2.8 million €. La sélection de ces entreprises a été réalisée au travers de deux appels à manifestation d’intérêt. Les 12 partenaires accompagnent aujourd’hui au quotidien les porteurs de projet dans la réalisation de leurs solutions. Retrouvez les projets d’innovation financés par le dispositif NEPTUNE, ici.