Succès de la seconde édition des Blue Med Days, organisée par le Pôle Mer Méditerranée !

Logo BMD21.jpg

A l’heure de la clôture de la deuxième édition des Blue Med Days qui s’est tenue les 7 et 8 juillet 2021 au Casino à Joa à La Seyne-sur-Mer et en ligne, le Pôle Mer Méditerranée revient sur les temps forts de cet événement dédié cette année aux aménagements maritimes et côtiers durables sous le prisme de la relance économique en envisageant les solutions de demain.

 

Après le succès de notre première édition consacrée à la transition écologique et numérique des ports et des navires en octobre 2019, le Pôle Mer Méditerranée dresse un bilan positif de cette seconde édition des Blue Med Days organisée dans un contexte incertain lié à la crise sanitaire.

 

Evènement initialement prévu de façon digitale, l’assouplissement des mesures sanitaires annoncé fin juin 2021 a offert l’opportunité de tenir les Blue Med Days 2021 dans un format hybride présentiel et distanciel pour permettre à ceux qui le souhaitaient d’assister physiquement à cet événement annuel exceptionnel.

 

Plus d’une centaine de participants physiques et digitaux ont assisté aux Blue Med Days. Dans le respect des mesures sanitaires pour ceux qui ont fait le déplacement, ces moments d’échanges conviviaux et de rencontres ont été l’occasion de bénéficier d’interactions directes entre participants mais aussi avec les intervenants prestigieux et ont pu profiter de deux heures de cocktail networking. Les rendez-vous BtoB des 8 et 9 juillet ont donné lieu à plusieurs rencontres business pour que les PME, les grands groupes et les collectivités participant à l’édition puissent tisser de nouveaux partenariats et trouver de nouveaux marchés.

 

Au travers des sessions et tables rondes de haut niveau, experts, industriels, collectivités et Etat ont partagé à tour de rôle leur vision de l’aménagement côtier durable et ces échanges ont mis en lumière 4 idées phares :

  • Les règlementations d’aménagement du littoral qui vont dans le sens de la protection de l’environnement sont à voir comme une opportunité de développement économique durable et responsable : à long terme, les zones qui auront été le mieux préservées seront les territoires les plus attractifs de demain.
  • Aujourd’hui, les mesures de gestion portées par l’Etat et concertées avec l’ensemble des parties prenantes de l’économie maritime se doivent d’être planifiées à une échelle territoriale adaptée pour maintenir l’attractivité des espaces littoraux tout en préservant leur patrimoine naturel et culturel. Par ailleurs, la surveillance et la compréhension des effets des pressions anthropiques sur l’environnement sont indispensables pour identifier les enjeux émergents et adapter ces méthodes de gestion à l’ensemble du bassin méditerranéen. Des initiatives européennes comme WESTMED voient le jour afin d’aider les institutions publiques et académiques, les communautés locales, les petites et moyennes entreprises et les entrepreneurs des deux côtés de la Méditerranée occidentale à développer ensemble des projets répondant aux priorités transfrontalières communes pour le développement d’une économie durable en méditerranée (tourisme, pêche, aquaculture, sûreté, réponses aux pollutions et restauration écologique côtière).
  • L’innovation est incontournable pour répondre aux nouveaux besoins d’aménagement durable des territoires. Certains territoires littoraux sont précurseurs et accueillent des expérimentations d’acteurs privés aidés par les dispositifs de financement public qui jouent un rôle moteur dans le développement de ces solutions. On peut citer par exemple les outils tels que le concours i-Nov, PSPC-Régions, Appel à projets régionaux tel qu’Avenir Littoral, Appels à projets du Plan de relance, … (Le Pôle Mer Méditerranée accompagne les porteurs de projets dans leurs démarches d’innovation pour maximiser leurs chances de succès dans l’obtention d’un financement et dans la construction de partenariats aussi bien avec des acteurs de R&D qu’avec des territoires d’expérimentation).
  • Enfin, les différentes interventions nous ont montré que dans un contexte de relance, ces dispositifs de financement existants accompagnent la transition écologique et énergétique des filières de l’économie bleue (activités portuaires, croisière, pêche et aquaculture, aménagement côtier, nautisme).

Grands témoins de cet événement, Pascal LAMY, président emeritus de l’lnstitut Jacques Delors et pilote de la mission STARFISH 2030, accompagné de Geneviève PONS, Directrice Générale et Vice-présidente de Jacques Delors Europe ont montré lors des Blue Med Days, les enjeux de la mission STARFISH 2030, un programme d’action européen, directement intégré dans la vaste politique européenne en faveur de l’environnement du Green Deal, et concentré sur un objectif : régénérer la santé de l’hydrosphère à horizon 2030.

 

Il s’agit d’un programme d’action de 500 Mds d’euros d’ici à 2030 avec 1Mds de crédits de recherche et d’investissement pour restaurer notre milieu marin et aquatique en favorisant les projets d’innovation à travers différents sujets comme la régénération actives des milieux marins et aquatiques, les énergies décarbonées, l’aquaculture, la lutte contre la pollution... Pour répondre à ces enjeux, des projets démonstratifs devraient apparaître dès fin 2021 pour être déployés à partir de 2022 !

 

Plus d’informations sur https://starfish2030.ifremer.fr/

 

Pour aménager durablement le littoral et répondre aux enjeux environnementaux, le Pôle Mer Méditerranée favorise l’émergence et le développement de solutions concrètes et économiquement viables.

 

Le Pôle Mer Méditerranée remercie ses partenaires de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Métropole Toulon Provence Méditerranée, ses sponsors ENGIE, le Grand Port Maritime de Marseille et l’Université de Toulon pour leur implication dans le succès de cet événement et vous donne rendez-vous en 2022 pour la troisième édition des Blue Med Days.