Présentation des premiers résultats du projet Remora

Le 6 Juillet 2016, s'est tenue la présentation officielle des premiers résultats du projet Remora.

P1000550

Les temps forts de cette journée :

Discours d’accueil par Gilles Vincent, Vice -Président de TPM, en charge de l’Environnement

Interventions de :

  • Patrick BARAONA, Directeur du Pôle Mer Méditerranée
  • Laurent Roy, Directeur Général de l’Agence Rhône Méditerranée Corse
  • Thierry Vandevelde, Délégué Général de la Fondation Veolia

Puis :

10h30 : Présentation du projet et de ses premiers résultats scientifiques

  • Emmanuel Plessis, Veolia, Emergence du projet et présentation des partenaires
  • Eric Delort, iXSurvey, Mise en oeuvre
  • Jean-Luc Bonnefont, IOPR, Suivi scientifique
  • Marie-Christine Huau, Veolia, Synthèse et perspectiv

Suivi de la visite de la station AmphitriA et d'un cocktaiil

Quelques images : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le projet REMORA est une opération pilote de R&D. Elle vise à tester les capacités du milieu marin à se régénérer. Elle met en œuvre un dispositif modulaire qui s’appuie  sur des récifs artificiels de conception innovante. Ainsi au droit du rejet des eaux usées du Cap Sicié, le projet va permettre de  suivre la cinétique de restauration écologique du fond marin dégradé et d’apprécier toute la pertinence d’engager, au terme de l’expérimentation, une opération de restauration proprement dite.

Ce projet pilote s’inscrit dans le programme d’intervention de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse en faveur du milieu marin méditerranéen.

Financé par la fondation Veolia et l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, à hauteur de 450 K€ pour une durée de 5 ans, ce projet est piloté par TVT (Toulon Var Technologies), l’association de soutien à l’innovation et au développement économique territorial, à travers le Pôle Mer Méditerranée.

Projet collaboratif, il rassemble 5 partenaires techniques et scientifiques : la PME DBS, concepteur fabricant de récifs artificiels, le bureau d’études en environnement marin ERAMM, l’entreprise IXSurvey de travaux maritimes, l’Institut Océanographique Paul Ricard IOPR, expert en ichtyologie et bon connaisseur de la zone d’étude, et, l’exploitant de la station d’épuration Amphitria, Veolia Eau  coordonnateur opérationnel et scientifique du projet.

Vu sa vocation écologique dans le contexte local, le projet a été intégré à  l’une des 72 actions du contrat de baie de la rade de Toulon et de son bassin versant N°2 [2013-2018]. Le projet associe les parties prenantes usagers de la zone, tels les pêcheurs des prud’homies.

Après un an de préparatifs techniques et administratifs avec les services locaux et les autorités de la DDTM du Var et de la DREAL, les 36 modules de récifs ont été immergés au premier trimestre 2015.

Le projet est en phase opérationnelle depuis janvier 2015 et le programme de suivi scientifique sur 5 ans  a été démarré au rythme d’une plongée automnale et printanière.

La colonisation des deux récifs est encourageante et déjà significative puisqu’on y recense des espèces comme des bryozoaires, ascidies, spirographes, annélides, et  huîtres.

On constate l’attraction des modules pour certaines espèces (rascasses, chapons, serrans, murènes) à la fois pour l’habitat et la nutrition, signe d’évolution et de maturité des récifs.