Félicitations à notre adhérent, BIOCEANOR, lauréat du concours I-Lab 2019

bioceanor.jpg

Le concours I-Lab

 

i-Lab est né de la volonté du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de renforcer le soutien à la création d’entreprises innovantes, de mieux accompagner le développement des start-up et d’encourager l’esprit d’entreprendre,
en particulier auprès des chercheurs et des jeunes de l’enseignement supérieur.

Initié en 1999 par le ministère en charge de la Recherche dans le cadre de la loi sur l’innovation et la recherche, le concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes, a été, depuis, reconduit chaque année avec un double objectif :

• détecter et faire émerger des projets de création d’entreprises
s’appuyant sur des technologies innovantes ;
• favoriser le transfert des résultats de la recherche vers le monde socio‑économique.

Depuis sa création, le concours remplit ses objectifs :
>> il a permis la création de 2 008 entreprises. Le taux de pérennité observé pour les entreprises lauréates d’âge moyen de 9 ans est de 63 %. Quelques entreprises ont disparu car elles ont été rachetées par de grands industriels.
>> plus de 50 % de ces entreprises sont issues de la recherche publique, avec une nette progression ces dernières années. Entre 2000 et 2006, seulement 40 % des entreprises provenaient de la recherche publique.

BIOCEANOR, membre du Pôle Mer Méditerranée, lauréat du concours avec sa première station météo sous-marine connectée

Face à l’augmentation exponentielle de la consommation de produits de la mer, l’aquaculture est de plus en plus
pratiquée à travers le monde. L’outil principal des aquaculteurs est l’eau et pourtant sa qualité n’est pas maîtrisée.
Pour répondre à ces besoins et s’inscrire dans l’accroissement responsable et durable de l’aquaculture, Bioceanor (BIOlogie for OCEAN with sensOR) propose la première station météo sous-marine connectée capable de fournir de l’information en temps
réel et prédictive.

Ce projet complète la gamme hardware, déjà commercialisée par Bioceanor, par l’offre AquaBIO. Cette offre inédite sur marché permettra de prédire 24 à 48 heures à l’avance l’évolution de la qualité de l’eau. Il s’agit de faire rentrer
l’aquaculture dans une phase de digitalisation en ajoutant au centre des opérations l’intelligence artificielle.

Découvrez tous les lauréats du concours  :  http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/Innovation/54/9/Palmares_iLab_2019_10b_1151549.pdf