Retour sur la Mission Australie (15 au 20 juin 2017)

IMG_3119

Le Pôle Mer Méditerranée est parti en mission du 15-20 juin en Australie avec 13 entreprises membres à Perth et Adélaide sur la thématique Sécurité et Sûreté Maritime. 

Les entreprises membres sont : Apsys, Alseamar, CNIM, D2M, DCNS, Principia, EMC3, FCE, FIVA, Minerva Issartel, Planitec, Predict, Sofresud

Le Pôle ne pouvait pas être absent.  En 2016, le gouvernement australien a publié son livre blanc très attendu détaillant les investissements colossaux prévus pour ses activités de défense. L’Australie représentait déjà le 11ème plus gros budget mondial en 2014. Il est par ailleurs le pays d’Asie-Pacifique à avoir effectué le plus de dépenses pour le segment naval de son armée / 

  • Les investissements prévus pourraient représenter près de 100 Mds EUR (150 Mds AUD) au total d’ici la fin des années 2050 d’après le chef des forces armées.
  • Ces investissements concerneront entre autres l’acquisition de 12 sous-marins pour une valeur estimée à 34 Mds EUR (50 Mds AUD), le fameux “contrat du siècle”, remporté par la société française DCNS.
  • Le document prévoit également l’investissement pour la construction de 9 super frégates anti sous-marines et 12 patrouilleurs pour un budget de 24,4 Mds EUR (35 Mds AUD).
  • L’acquisition d’armements et d’avions de guerre électroniques est également prévue.

Ces projets vont générer des opportunités pour toute la filière concernée (équipements, systèmes, matériels, R&D, maintenance, etc.)

Les derniers projets importants à suivre :

  • SEA1000 - Future Submarines : l’appel d’offres pour la construction et la maintenance de 8 à 12 nouveaux sous-marins pour l’Australian Royal Navy. Les négociations exclusives avec le gouvernement australien ont été confiées à DCNS qui a remporté l’appel d’offres face à la société allemande TKMS et le gouvernement japonais.
  • SEA5000 Future Frigates : l’acquisition de 9 supers frégates anti sous-marines. 3 constructeurs ont été présélectionnés : BAE Systems (Royaume-Unis), Navantia (Italie) et Fincantieri (Espagne).
  • SEA1180 Patrol Vessels : l’acquisition de 12 patrouilleurs pour un montant de 2,1 Mds EUR (3 Mds AUD)