DéAIS

Détection de messages AIS falsifiés

L’espace maritime est soumis à une activité croissante qui a favorisé l’apparition de systèmes de localisation de navire tel que l’AIS qui permet aujourd’hui une surveillance du trafic maritime en temps-réel et favorise la sécurité et en offrant une aide à la navigation.

Projet en cours

Porteur du projet Ecole Navale-IRENav
Partenaires recherche MINES ParisTECH-CRC, CEREMA, Université de La Rochelle-L3i
Budget 750 K€
Cofinanceur publics ANR, co-financé par la DGA
Année de labellisation 2014 co-labélisé par le Pole Mer Bretagne Atlantique
Année de cofinancement 2014

projet Déais

Des travaux récents ont montré que la falsification de messages AIS était possible et pouvait induire des actes illégaux et engendrer de nouveaux risques maritimes. C’est ainsi que des navires ont été détournés de leur route initiale à l’insu du personnel à bord et des centres de surveillance.

 

Le projet DéAIS propose une démarche méthodologique de modélisation, d’analyse et de détection de ces risques maritimes nouveaux. En analysant les informations AIS temps-réel et en les confrontant avec celles historiées, prévues ou prédites, l’objectif est de détecter si un navire fait face à une attaque de son système AIS.

 

Retombées et perspectives

Les méthodes de détection développées dans le cadre de ce projet pourront être mise en œuvre dans des systèmes de surveillance maritime globale nationaux comme SpatioNAV ou dans des ECDIS. Les travaux pourront par ailleurs influencer les futures normes, outils et usages des systèmes de localisation et de communication numérique en mer.

  • 1 emploi créé (1 emploi maintenu)
  • 1 Thèse
  • 4 Publications