BIMAC

Barrière par IMagerie ACoustique

Le projet BIMAC propose de traiter la problématique de la grande vulnérabilité aux attaques sous-marines, d’infrastructures marines ou côtières comme des plates-formes offshore, des ports ou des bateaux au mouillage, peu ou pas traitée actuellement.

Porteur du projet Sofresud
Partenaires industriels Ixsea, Ixwaves
Budget 1 767 K€
Cofinanceur publics Dispositif RAPID DGA / DGCIS
Année de labellisation 2010
Année de cofinancement 2010

bimac.jpg

L’objectif est d’introduire un concept de barrière acoustique permettant la détection et l’imagerie 3D d’une intrusion sous-marine. L’innovation du système réside dans le couplage de deux sonars multifaisceaux identiques dont l’originalité est de fonctionner « en croix de Mills » entièrement active.

 

Retombées et perspectives

 

Le projet BIMAC était particulièrement innovant et a permis de mettre en évidence de manière expérimentale le mode bi-statique pour une barrière acoustique en disposant 2 sondeurs multifaisceaux disposés en croix de Mills, l’un en face de l’autre.

Les 2 campagnes d’essais réalisées dans le cadre du projet ont permis de développer les algorithmes de détection et de poursuite d’une cible détectée par la barrière acoustique. Enfin, les études théoriques et expérimentales menées dans le cadre du projet ont permis de définir le dimensionnement d’une barrière acoustique adaptée aux besoins opérationnels et aux échelles recherchées (de l’ordre de 1 km).

Pour aller plus loin et obtenir des performances compatibles des exigences d’un système opérationnel, il sera indispensable de développer de nouveaux sondeurs fonctionnant à des fréquences deux fois moins élevées que ceux utilisés dans le cadre du projet.