IMPALA

Impact sur les micro-planctons des apports d'un upwelling artificiel

Projet en cours

Porteur du projet NAVAL GROUP
Partenaires recherche LEMAR/UBO, LEGOS/CNRS
Budget 604 K€
Cofinanceur publics ANR FEM
Année de labellisation 2014 - Colabellisé par le Pôle Mer Bretagne Atlantique
Année de cofinancement 2014

Le projet IMPALA (Impacts sur le Micro-Plancton des Apports d’un upweLling Artificiel) porte sur l’Énergie Thermique des Mers (ETM), en anglais OTEC (Ocean Thermal Energy Conversion). L’ETM consiste à utiliser la différence de température qui existe entre la surface et les profondeurs de l’océan pour faire fonctionner une machine thermique. La production de l’ETM est optimale lorsque la différence de température devient supérieure à 20 °C (typiquement 5 °C en profondeur à -1000 m et 25 °C en surface), ce qui est le cas dans les zones tropicales.

 

 

Le projet IMPALA a pour but d’étudier les impacts potentiels des rejets d’eaux profondes en sub-surface d’une centrale à énergie thermique des mers. En effet, l’apport en sub-surface d’une eau de fond, de température et de composition chimique très différentes, ainsi que le refroidissement de l’eau de surface en sortie d’échangeur, pourraient induire localement une modification du fonctionnement de l’écosystème planctonique, équivalant à la mise en place d’un upwelling artificiel.

 

 

Le projet IMPALA permettra ainsi de préciser les processus biogéochimiques en jeu dans un upwelling artificiel, liés à l’exploitation d’une centrale ETM en milieu oligotrophe, Il permettra d’améliorer la connaissance des milieux tropicaux et de leur fonctionnement biogéochimique et de l’appliquer à l’étude des impacts du rejet des futures centrales ETM en mer.