AMPHORE

Aires Marines Protégées et gestion Halieutique par Optimisation des Ressources et des Ecosystèmes

.

Projet terminé

Porteur du projet IRD
Partenaires recherche ECOLAG, IFREMER, CEMAGREF, LEH, C3ED, UBO, UNSA, LABOS ETRANGERS
Budget 4 341 K€
Cofinanceur publics ANR
Année de labellisation 2007
Année de cofinancement 2007

AMPHORE

Les indicateurs du projet ont été définis à partir d’analyses de données historiques de deux estuaires français et par analyse comparative de six estuaires africains. L’efficacité des aires marines protégées et les mécanismes décisionnels et de gouvernance ont quant à eux été étudiés à partir de réserves de taille et d’ancienneté variables, situées en France (parcs nationaux de Port-Cros et des Bouches de Bonifacio), en Mauritanie (parc national du banc d’Arguin) et au Sénégal (AMP © communautaire du Bamboung). IRD/R.
Laë. Au total, AMPHORE a permis de sélectionner 15 indicateurs permettant d’évaluer l’efficacité et la pérennité des AMP dans un contexte d’exploitation halieutique. Les chercheurs sont ainsi en mesure de suivre l’impact des aires marines protégées sur le milieu extérieur et les conséquences positives ou négatives sur les activités de pêche.

 

Par ailleurs, le volet formation du projet a été encouragé, puisque de nombreux étudiants du Nord comme du Sud ont effectué leurs travaux de Master ou de thèse dans le cadre d’AMPHORE.