TRACKTAG

Tracking de remorques sur terminaux à conteneurs et RORO

Porteur du projet MGPS
Budget 400 K€
Année de labellisation 2021

Il existe 4 types de manutentions portuaires (hors marchandises diverses). Ces types de manutention sont liés, soit à la capacité du port, soit à la nature des trafics qui y sont opérés. Par exemple, si l’on est sur un port qui dispose d’un hinterland conséquent et souvent à égale valeur entre ses importations et ses exportations, on privilégiera la manutention verticale (cavaliers), massifiant mais laissant une capacité d’action très grande (l’unité de stockage étant réduite à 2, 3 ou 4 conteneurs gerbés au maximum). Ce type de terminaux nécessite une très grande sécurisation des mouvements afin de conserver toute cette latitude dans l’épanouissement de la productivité. Pour cela, nous avons créé ISOLOC (prix spécial du jury au assises du port du futur).

 

En revanche, les autres types de terminaux, ceux qui ont les mêmes besoins en terme de contrôle, mais qui n’ont pas la possibilité d’utiliser le GPS dans les mêmes conditions favorables (antenne toujours au-dessus des masses métalliques), il fallait trouver des solutions :

 

  • Solution éliminant les effets canyoning (circulation et manutention à ras du sol) ;
  • Solution permettant l’identification de l’ensemble conteneur/roulant (tracteur remorque) et ainsi s’adapter à ISOLOC ;
  • Solution proposant les mêmes améliorations d’exploitation possibles grâce à ISOLOC.

Afin de réaliser ce projet, nous impliquerons donc à chacune des trois phases, un end-user qui devrait être la cible première de l’implantation de chaque module d’ISOTAG : La Guadeloupe pout le frontal, le Canada pour les RTG et Marseille pour le RORO.

  • Phase 1 : Analyse fonctionnelle par type de manutention ;
  • Phase 2 : POC par type de manutention ;
  • Phase 3 : Commercialisation.