SEDIMED

Filières de valorisation des sédiments marins méditerranéens

Projet en cours

Porteur du projet ENVISAN France
Partenaires industriels Colas, ERG Environnement, EGIS
Partenaires recherche ARMINES, INERIS, CEREMA
Budget 9 900 K€
Cofinanceur publics FUI, Collectivités territoriales, ADEME, Agence de l'Eau Rhône Méditerranée
Année de labellisation 2008
Année de cofinancement 2009

SEDIMED.bmp

Les objectifs principaux liés à ce projet sont :

  • Faire émerger et conforter au niveau national des filières économiques de traitement et de gestion des sédiments marins amenant les acteurs régionaux portuaires, de la recherche, du traitement et de la valorisation sur des positions fortes dans la compétition internationale sur ces thématiques
  • Eclairer et enrichir les travaux et investigations du MEDDTL en vue d’un accompagnement sur la dimension réglementaire
  • Proposer aux acteurs des zones maritimes des outils dont un guide méthodologique et un centre d’expertise et de ressources comprenant une sédimentothèque et une base de données de référence pour une gestion environnementale des sédiments
  • Disposer d’un démonstrateur à l’échelle 1 sur le site de la ZIP de Brégaillon
  • Etudier la création d’un observatoire méditerranéen sur le sujet

 

 

 

Retombées et perspectives : 

 

Le projet a permis l'émergence et la création d'un centre de traitement et de valorisation de terres et sédiments à la Seyne-Sur-Mer (83), inauguré en septembre 2015. Conçu pour recycler des sédiments non-immergeables issus d'opérations de dragage, ainsi que des terres polluées issues de chantier de terrassement. Le CPEM déploie les meilleures techniques disponibles pour transformer les déchets reçus en éco-matériaux notamment destinés à être repris sur des chantiers en déficit de matériaux. Cela a permis la création de 10 emplois en plus de ceux maintenus.