AIRCLAIR

Amélioration de l'impact environnemental et réduction de consommation des moteurs à fuel lourds, par l'analyse infrarouge

Projet terminé

Projet affilié à:
Porteur du projet C.M.R. (Contrôle Mesure Régulation)
Partenaires industriels CMN (Compagnie Méridionale de Navigation) - SP3H
Partenaires recherche UMR CNRS-UMR6263 Aix Marseille (LSCC), laboratoire de recherche Moteurs de l’Ecole Centrale de Marseille
Budget 3 700 K€
Cofinanceur publics FUI et Collectivités territoriales PACA
Année de labellisation 2008 - Colabellisé avec CapEnergies et Optitec
Année de cofinancement 2009

Photo 2 AIRCLAIR

L’objectif du projet AIRCLAIR est de concevoir, développer, et mettre à disposition les prototypes d’un nouveau capteur capable d’analyser la qualité du carburant en continue à l’entrée du moteur, et de modifier instantanément les réglages du moteur (injection électronique).

Le but est d’optimiser en permanence les performances du moteur en fonction de la qualité réelle du carburant : fuel lourd, gaz naturel, gaz de récupération, pour un gain de 5 % et plus en consommation, suivant la qualité du fuel, tout en respectant les limites d’émissions polluantes.

 

Retombées et perspectives 

Les travaux R&D ont permis d’améliorer significativement les gammes de produits et services des partenaires du projet, et ensemble ils ont pu conduire l’expérimentation du démonstrateur AIRCLAIR sur un navire en activité commerciale (système HFO).

Cette première expérimentation donne accès à un grand nombre d’informations sans surcoût significatif, ce qui permettra notamment de démontrer la variabilité des fiouls soutes “Bunkers” et la nécessité d’adapter le contrôle moteur.

La commercialisation des systèmes développés dans le projet AIRCLAIR devrait démarrer prochainement sur un premier secteur : la détection de “mauvais” fiouls lourds (HFO) pour des générateurs stationnaires.

Ce projet a permis l’émergence du projet MOGAS, uniquement dédié au carburant gaz, et   retenu au FUI n°20.