Naval et nautisme

La France est une grande puissance maritime et reste un acteur important de la conception, de la réalisation et de la maintenance des navires militaires et civils à forte valeur ajoutée, des équipements innovants embarqués, ainsi qu’un leader dans la plaisance et la réparation grande plaisance.

50 Projets financés

72 Projets labellisés

4 Plateformes collaboratives

290.31 M€ Budget de projets labellisés

DAS-2-Naval-et-nautisme-Pole-Mer-Mediterranee_page_large.jpg

Un périmètre industriel

La filière des Industriels de la Mer, qui regroupe l’industrie navale, les industries et services nautiques, les énergies marines renouvelables, et l’offshore, emploie environ 115 000 personnes en France, et réalise chaque année en moyenne 30 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 60% à l’export. Près d’un tiers de ces emplois et de ce chiffre d’affaires sont réalisés par des acteurs méditerranéens.

 

Les régions Sud Provence-Alpes Côte d’Azur et Occitanie, fortes de leurs tissus industriels adossé à de grands ports maritimes de commerce, militaire ou de grande plaisance, se sont taillés de fortes identités maritimes en maintenance, en réparation et refit de grands navires, ont su attirer des leaders mondiaux de la construction des catamarans de grand voyage, et ont favoriser le maintien et l’implantation de nouveaux talents dans les domaines de l’ingénierie, l’architecture navale, les équipements et la déconstruction des navires.

Un potentiel immense

Chaque année des milliers de nouveaux navires sont livrés dans le monde, et la flotte mondiale qui avoisine les 90 000 unités nécessite une attention particulière pour son entretien et son maintien en conditions opérationnelles. A côté des marchés matures toujours en évolution pour une navigation plus sûre et moins impactante, de nouvelles opportunités émergent, notamment pour les fermes de production d’énergies marines, ou de nouveaux usages de la plaisance et du transport côtier de marchandises et de personnes, contribuant à une multi-modalité plus durable pour les villes et les régions côtières.

 

La Méditerranée, carrefour mondial du shipping, zone stratégique de la géopolitique européenne, riche en ressources énergétiques et nourricières, et bassin de navigation extraordinaire pour la croisière et la grande plaisance, attire toutes les flottes et toutes les nationalités, un marché mondial à portée de main et une vitrine de savoir-faire sans pareil.

Une forte attente  d'INNOVATION technique

Les armateurs, poussés par la réglementation, la modification des flux et la demande sociétale, changent profondément les paramètres de leur business model. Ils affutent les exigences de sobriété, de sécurité, et attendent de leurs unités de meilleurs retours sur investissement. Cette demande de performance génère de nouveaux besoins et le franchissement de nouveaux des défis technologiques.

 

Ces 10 dernières années, avec la mise en œuvre du programme NAVIRE DU FUTUR, des progrès considérables ont été réalisé quant à la réduction des émissions de gaz à effets de serre, de l’impact environnemental, des coûts de construction et d’exploitation, du temps de maintenance... l’horizon est désormais ouverts dans les 10 prochaines années vers le navire zéro émission et le navire autonome, dans des chantiers tout aussi performants.

Une filière structurée                 

Par son rôle au niveau national, au sein du Comité R&D de la filière nationale des Industriels de la Mer et son rôle de pilote de la feuille de route SMARTSHIP, ou de l’Alliance nationale pour l’Industrie du Futur (AIF), mais également par sa contribution à l’animation au SRDE2I/OIR Economie de la Mer de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et au SRESRI de la Région Occitanie, le Pôle assure un relai efficace. Il accompagne les acteurs de la façade maritime méditerranéenne tant sur l’innovation que sur le renforcement de leurs outils industriels.

Les projets les plus récents

  • En recherche de financement
  • En cours
  • Terminé