MISEEVA

Marine Inundation hazard exposure modelling and social, economic and environmental vulnerability assessment in regards to global change

Projet terminé

Porteur du projet BRGM
Partenaires industriels SOGREAH
Partenaires recherche CNRS/UM1/SupAgro/INRA (LAMETA), CNRS/Universités Bordeaux 1 et 4/EPHE (EPOC), CNRS/IFRESI, Ecole des Ponts/IFSTTAR/UPEMLV/Université Paris Est (LVMT)
Budget 1 726 K€
Cofinanceur publics ANR
Année de labellisation 2007
Année de cofinancement 2007

miseeva.jpg

Ce projet avait pour objectif de mettre en place une méthodologie d’évaluation de de la vulnérabilité sociale, économique et environnementale de la zone côtière à l’aléa de submersion marine, dans un contexte de changement global à l’échelle de la région Languedoc Roussillon, et à l’échelle locale sur quelques sites.

 

Cela a impliqué des développements scientifiques en termes de modèles hydrodynamiques littoraux, en réalisant une plate-forme de modèles qui, à partir des forçages climatiques, a défini le processus et le seuil d’inondation, et l’extension du territoire exposé
selon les périodes de retour de ce type d’événement. Il s’est également agi d’élaborer des futurs possibles aux échéances 2030 et 2100 ; d’évaluer leur impact sur les valeurs marchandes et non marchandes des enjeux mis en péril, d’analyser les processus de dommages et leur coûts, et d’analyser la capacité d’adaptation au risque, à travers la perception sociétale du risque et les réponses données par les instances décisionnelles.

 

Cette démarche interdisciplinaire a nécessité de :

  • Mettre en place une chaîne de traitement pour modéliser l’aléa, en intégrant les différents forçages
  • L’établissement d’un vocabulaire commun et d’une boite à outil interdisciplinaire
  • L’évaluation de la capacité d’adaptation du territoire sur la base d’enquêtes auprès de la population et d’interviews des parties prenantes Le projet a mis en évidence l’importance d’associer et de connaître la nature des incertitudes afférant aux données et modèles, mais aussi à une approche interdisciplinaire et prospective.

 

Retombées et perspectives :

  • Démarche reprise dans d’autres projets de recherche sur les processus et les coûts de dommages sur la base de données assurantielle
  • Participation des acteurs du projet à une réflexion sur les outils et méthodes d’évaluation économique des risques côtiers, coordonnée par le MEDDE
  • Utilisation des scénarios d’adaptations élaborées par le projet MISEEVA pour la construction d’une stratégie littorale en Languedoc Roussillon.