HPPP CO2

High-Pulse Poroelasticity Protocole for geophysical monitoring of CO2 injection in reservoirs

Projet terminé

Porteur du projet Géosciences Azur
Partenaires industriels SITES, PETROMETALIC
Partenaires recherche LGIT, INERIS
Budget 2 407 K€
Cofinanceur publics ANR
Année de labellisation 2007 - Co-labellisé par le pôle RISQUES
Année de cofinancement 2007

Le projet HPPP CO2 porte sur un nouveau protocole pour la caractérisation in situ des roches saturées.

Le projet consiste à développer une nouvelle approche, in-situ et à une échelle intermédiaire entre celle du laboratoire et celle du réservoir, pour améliorer l'estimation des propriétés hydrauliques, mécaniques et de l'état du milieu poreux dans le système réservoir/couverture.

Le projet comporte 4 tâches :

  • Développement d’une sonde de mesures couplées de pressions/déformation en forage. Le premier prototype de sonde HPPP est actuellement en phase de tests en laboratoire.
  • Expérimentations in situ à l’échelle mésoscopique dans un réservoir carbonaté poreux et fracturé. Les expériences réalisées avec la sonde HPPP permettront d’introduire une approche dynamique avec une source sismique connue et bien localisée.
  • Adaptations – Développements – Inter-Comparaisons de codes de calculs permettant d’analyser les effets poroélastiques statiques et dynamiques dans les réservoirs.
  • Imagerie des relations entre propriétés hydrauliques et mécaniques, vitesses sismiques et évolution du milieu poreux fracturé liée aux processus hydro-mécano-chimiques de couplages entre la multisaturation en fluides (eau-CO2-huile) et le squelette rocheux.

Au-delà de l’intérêt scientifique les retombées industrielles sont sur l’amélioration des méthodes d’estimation et d’extraction/stockage des ressources. Dans le domaine de l’environnement le projet  contribuera à l’étude du  stockage artificiel de C02 et aux changements environnementaux.

Le projet terminé, il se poursuit en projet ADEME 2012-2014 sous la coordination de l’entreprise SITES, dénommé mHPPP ce dernier consiste au passage en une phase pré-industrielle de réalisation de la technologie développée lors de cet ANR.