Graines de Mer

Outils et procédés innovants pour la restauration des herbiers côtiers

Projet terminé

Porteur du projet Ville de la Grande Motte
Partenaires industriels SM2 Solutions Marines
Budget 378 K€
Cofinanceur publics Phase 1 : Agence de l'Eau Rhône Méditerranée
Année de labellisation 2011
Année de cofinancement 2011

smdvg to.JPG

L’objectif du projet R&D est de restaurer les fonds marins dont les herbiers ont été dégradés par des aménagements ou la pollution. Les herbiers de phanérogames (plantes à fleur marines), ne se régénèrent naturellement que très lentement. Le procédé développé, appelé RES (Restauration d’Ecosystème Sous marin) vise à cultiver puis implanter, ou réimplanter ces herbiers avec un taux de réussite important. Il est constitué :

  • d’un dispositif anti-affouillement, composé de faisceaux en polypropylène, qui sert de support/ protection ;
  • de semis cultivés, issus de d’une banque de grainesdiversifiée, et de boutures de phanérogames ;
  • d’un dispositif favorisant un meilleur enracinement par stimulation racinaire.

Les essais d’implantation d’herbiers de phanérogames avaient été jusqu’à présent décevants en partie à cause de la fragilité des
boutures. Le système RES a pour but de renforcer cette implantation. Pour tester ce système, quatre espèces de phanérogames de Méditerrannée ont été collectées : Posidonies, Cymodocées, Zostères naines et marines, pour constituer une banque de graines. Puis elles ont été cultivées et réimplantées selon le système RES, avec succès. Le projet a permis de développer d’autres projets de R&D avec La Ville de La Grande Motte : un mur de végétaux (algues) sous les pontons portuaires.

 

Les savoir-faire ont servi à d’autres projets  :

Land’eau et SARRAZINE (financé par l’Agence de l’Eau RMC - délégation de Montpellier) (http://www. sm2solutionsmarines.com/fiches-action). Durant ses trois ans, le projet a fait appel à de nouveaux sous-traitants pour des retombées économiques locales (BE, labos...).

 

Retombées et perspectives :

  • 1 emploi crée
  • 2 emplois maintenus