VASQUE

Véhicule Autonome de Surveillance de la Qualité des Eaux

Le projet VASQUE a pour objectif de concevoir un engin sous-marin hybride (planeur équipé d’un propulseur de faible poussée) dédié aux activités côtières, de faibles fonds.

Projet en cours

Porteur du projet ACSA
Partenaires industriels ACRI IN, ACRI ST
Partenaires recherche IFREMER, UPMC/CNRS (OOV/LOV), Unimed/CNRS (COM), CEDRE
Budget 3 303 K€
Cofinanceur publics DGCIS - Appel à projets Eco Industries
Année de labellisation 2009 - Colabellisé avec Pôle Risques
Année de cofinancement 2009

vasque.jpg

Cet engin sera équipé de capteurs spécifiques de mesure de qualité des eaux et pourra communiquer avec la terre par l'intermédiaire d'une bouée relais assurant son positionnement. Le projet VASQUE complètera la gamme des gliders de type SEA EXPLORER.

Ses applications sont multiples :

  • Instrumentation continue d'une zone côtière :

-          L'engin réalise des allers-retours continus sur une zone prédéfinie, et transmet à une bouée relais un indicateur du niveau de qualité du milieu

-          L'engin sera récupéré tous les 15jours à un mois (selon le type de capteur employé) pour recharge de ses batteries, et téléchargement de l'intégralité des données brutes enregistrées pendant la campagne. Dans cette configuration, les bouées sont ancrées en point fixe, et sont équipées de relais de communication type GSM

  • Instrumentation continue ou inspection environnementale de plate-formes offshore :

-          L’engin est positionné en relatif par rapport à un émetteur acoustique placé sur la structure (plateforme ou FPSO), qui remplace les bouées décrites ci-dessus

-          De la même manière, l'engin transmettra par acoustique un indicateur de la qualité du milieu, et/ou une alerte en cas de détection d'une substance donnée

  • Détection de pollution après naufrage: En cas de naufrage d'un navire transportant des matières dangereuses, l'engin pourra être facilement être transporté sur site (faible taille et poids), et utilisé à la fois pour localiser l'épave équipée d'un transpondeur type « boite noire », et naviguer autour du naufrage de manière à donner l'alerte en cas de détection d'une fuite de matière dangereuse.