OPTIMA PAC

Terminé

OPTIMISATION DES PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES ET MAITRISE DES IMPACTS SUR LE MILIEU MARIN DES PAC EAU DE MER

optimapac2.jpg

OptimaPac  est un projet de recherche collaboratif qui a permis de structurer une filière industrielle, de la conception à l’exploitation des pompes à chaleur eau de mer (PAC).

L’objet du projet a été l’optimisation des performances des PAC eau de mer dans leur globalité technique, économique et environnementale, tenant compte des effets potentiels sur le milieu marin et des conditions d’un développement favorable de cette énergie thermique marine.

OPTIMAPAC a permis de mettre au point un outil d’aide à la conception et la faisabilité de PAC eau de mer de façon dynamique et intégrée. Cet outil a été validé sur le site de la Principauté de Monaco, précurseur de l’utilisation de cette technologie d’énergie marine permanente

Ce projet est soutenu par la Principauté de Monaco. 

 

 

 

Retombées et perspectives

Le projet a ouvert la voie à la valorisation de cette technologie d’énergie thermique marine. Fondée sur la valeur de calorifique de l’eau de mer.

Les institutions telle l’ADEME a intégré les résultats du projet et défini de nouveaux cahiers des charges dans une approche de coût global et compétitive, et d’optimisation du dimensionnement de la boucle d’eau de mer.

Les résultats majeurs du projet sont :

  • un outil interactif d'aide à la décision d’étude de la faisabilité technico-économique et environnementale d'un projet de pompes à chaleur sur eau de mer
  • la maîtrise des impacts écologiques sur le milieu marin des pompes à chaleur eau de mer, avec l’identification d’indicateurs de suivi environnementaux pour établir un cadre de référence 
  • l’optimisation de la conception des systèmes PAC eau de mer notamment le point de prélèvement optimisant l'investissement et l'exploitation, qui rend rentable cette solution face à une solution de référence au gaz.

Les pompes à chaleur fonctionnant à l’eau de mer, (impact maitrisé et sans effet mesuré sur le milieu marin), sont une technologie à fort potentiel en milieu littoral dense et une solution performante et compétitive de la transition énergétique et dans un monde urbain qui se littoralise.

 

 

 

Porteur du projet
Dalkia France/Veolia
Partenaires industriels
ACRI In, ACRI ST, Barriquand, Crudeli
Partenaires recherche
Observatoire Océanologique de Villefranche, ECOMERS - Univerisité de Nice
Budget
1 600 K€
Cofinanceurs publics
FUI, Collectivités Territoriales, Région PACA, Principauté de Monaco
Année de labellisation
2009
Année de cofinancement
2011