MICADO

En cours

Communautés microbiennes associées à la dégradation du bois en milieu marin

MICADO.png

Sous le climat méditerranéen, de grandes quantités de débris végétaux peuvent être exportées ponctuellement par les rivières lors de crues, contribuant de manière significative au transport de matière organique à l'interface terre-mer.

L'export de cette matière organique terrigène sera plus important dans les années à venir car la fréquence des crues devrait augmenter avec les changements climatiques.

Alors que la partie labile de la matière organique est dégradée dans les eaux côtières, les substrats organiques de grandes tailles peuvent être exportés vers les grands fonds.

Les canyons sous-marins, comme ceux présents dans le Nord-Ouest de la Méditerranée, facilitent ce transfert au travers du processus nouvellement décrit de " dense shelf water cascading " (DSWC), au cours duquel de l’eau dense coule au niveau du plateau continental avant de se déverser dans les canyons.

Ce mécanisme conduit à l’export de matière organique du plateau vers les canyons et influe fortement l'écologie des grands fonds sous-marins.

La découverte des DSWC a renouvelé l'intérêt porté aux canyons car il remet en question la vision classique de la sédimentation verticale des particules, et est maintenant considéré comme l'un des principaux moteurs du transfert de la matière organique vers les fonds de la Mer Méditerranée.

Des débris végétaux ont été trouvés dans le canyon Lacaze-Duthiers au large de Banyuls-sur-Mer.

Dans ce contexte, l'objectif de ce projet est de dévoiler la dynamique de la diversité et des métabolismes des communautés microbiennes dégradant les bois coulés, en fonction des caractéristiques biochimiques de ces bois. Le projet favorisera le développement d'un site d’étude expérimental des canyons sous-marins et du profond à l'Observatoire Océanologique de Banyuls.

Le site bénéficiera à nos collègues travaillant sur la faune et la symbiose des bois coulés.

Le projet met l'accent sur la dynamique temporelle et l'écosystème côtier, et complétera ainsi parfaitement les travaux déjà réalisés par les membres du GDRE DIWOOD au cours d’expériences ponctuelles en milieu océanique.

Porteur du projet
Observatoire Océanologique de Banyuls
Partenaires industriels
Partenaires recherche
Budget
950 K€
Cofinanceurs publics
ANR
Année de labellisation
2011
Année de cofinancement
2011