VEGEAQUA

Abouti

Adaptation des poissons d'aquaculture

vegeaqua.JPG

Face à la stagnation des quantités de poissons issus de la pêche, le secteur aquacole doit augmenter sa production pour satisfaire la demande croissante en produits aquatiques. Cependant, sa dépendance actuelle envers les farines et huiles de poissons contraint fortement cette croissance. La substitution des produits marins par des produits d’origine végétale est donc une nécessité impérieuse pour un développement durable de l’aquaculture.Pour permettre une substitution efficace, le projet VEGEAQUA a pour objectif de répondre aux questions suivantes :

  • Les poissons sélectionnés sur les régimes actuels riches en produits marins (huiles et farines de poisson) seront-ils performants sur des régimes à base de produits végétaux ?
  • Peut-on améliorer les processus de sélection pour disposer d’animaux performants (croissance, efficacité alimentaire, rendements, qualité organoleptique et nutritionnelle) sur des régimes très pauvres en produits d’origine marine?
  • Par quelles stratégies combinant sélection génétique et définition de séquences alimentaires appropriées peuton optimiser au mieux les capacités des poissons d’aquaculture à fournir un produit sain et de qualité, dans des conditions économiques performantes, en limitant au maximum l’usage de produits marins ?

Pour répondre à ces questions, les principaux sélectionneurs des quatre espèces majeures de la pisciculture française (truite, bar, daurade, maigre) font appel aux compétences des équipes INRA et Ifremer, dans un projet combinant des approches en milieu industriel et des expérimentations plus fines en pisciculture expérimentale et en laboratoire.

 

Retombées et perspectives

  • Création d’une start up.
  • Validation à échelle commerciale d’un nouveau protocole de sélection en regroupant toutes les familles de daurade à l’éclosion.
  • Développement d’une méthode d’évaluation instrumentale de  la texture adaptée à des mesures de terrain en grand nombre, et donc utilisable en sélection génétique.
  • 4,5 Emplois créés                                      
  • 4 Publications 
Porteur du projet
Ecloseries Marines de Gravelines
Partenaires industriels
Les Aquaculteurs Bretons, FMD, Les Poissons du Soleil
Partenaires recherche
IFREMER, INRA, SYSAAF
Budget
2 423 K€
Cofinanceurs publics
FUI, FEDER, Collectivités territoriales Bretagne, Languedoc Roussillon et Nord-Pas-De-Calais
Année de labellisation
2009 - Colabellisé avec les Pôles Mer Bretagne Atlantique et Aquimer
Année de cofinancement
2009