REGULBASS

En cours

Polymorphismes de régulation et déterminisme d'expression générique

regulbass.jpg

Comme la demande mondiale de poissons va probablement doubler au cours des 20-40 prochaines années, l’aquaculture doit se développer sans impacter de manière inacceptable l’environnement. Dans ces conditions, elle doit s’appuyer sur les progrès visant à l’amélioration de la génétique et du rendement de conversion d’énergie. En effet l’alimentation représente entre 40 à 60 % du coût de production de poissons d’élevage. De ce fait, l’accent doit être mis sur les programmes qui permettent d’optimiser à la fois l’efficacité alimentaire et la croissance. Le loup (Dicentrarchus labrax) est un excellent modèle pour conduire cette étude. En effet, c’est l’un des poissons emblématiques de la pisciculture marine en Méditerranée. De plus, un large éventail de ressources génomiques le concernant est disponible, y compris les parties qui permettent une annotation plus précise des régions présentant un intérêt pour l’efficacité alimentaire. Le projet REGULBASS combinera les mesures de l’expression des gènes afin de contribuer à l’amélioration du processus de domestication des souches de l’aquaculture.

Porteur du projet
Institut des Sciences de l'évolution - Université de Montpellier 2/CNRS
Partenaires industriels
Partenaires recherche
IFREMER, IRD
Budget
416 K€
Cofinanceurs publics
ANR
Année de labellisation
2009
Année de cofinancement
2009