KEOPS 2

En cours

Kerguelen : Etude comparée de l’Océan et du Plateau en Surface et subsurface

KEOPS 2.jpg

Le projet KEOPS 2 est la seconde initiative française pour évaluer l’impact de la fertilisation naturelle en fer sur les cycles biogéochimiques dans l’Océan Austral. La première expérience (KEOPS 1) a apporté des informations essentielles sur la façon dont le fonctionnement des écosystèmes et le cycle biogéochimique des éléments sont affectés par la fertilisation naturelle en fer. Toutefois, l’apport de fer en provenance des couches profondes s’est révélé insuffisant pour équilibrer la demande biologique en fer dans les eaux de surface.

La nouvelle stratégie adaptée par KEOPS 2 permettra de déterminer la profondeur de la couche de mélange au début du printemps et d’étudier la réponse biologique à divers forçages physiques à l’intérieur et à l’extérieur des structures à méso-échelle. Ce réexamen du « laboratoire naturel » des îles Kerguelen offre ainsi une excellente opportunité pour faire progresser considérablement les connaissances sur la façon dont la fertilisation naturelle en fer affecte la biogéochimie dans l’océan Austral. Pour aborder ces différentes questions, la communauté KEOPS 2 mènera une campagne dans l’Océan Austral au printemps austral 2011. 90 chercheurs venant de 11 laboratoires français et de 10 laboratoires étrangers participent à ce projet. 4 laboratoires français sont les partenaires du projet de l’ANR KEOPS 2. Ils ont été les principaux participants à KEOPS 1 et leurs expertises dans la biogéochimie du fer, la géochimie des traceurs et les interactions entre cycles biogéochimiques et plancton (de la bactérie à méso zooplancton) sont reconnues au niveau international.

Porteur du projet
COM/LOPB
Partenaires industriels
Partenaires recherche
Observatoire Océanologique de Banyuls, CNES/CNRS/Université Paul Sabatier/IRD (LEGOS/OMP), CNRS/UBI/IRD (LEMAR)
Budget
3 794 K€
Cofinanceurs publics
ANR
Année de labellisation
2009
Année de cofinancement
2009